Faut-il parler anglais avant de lancer sa start-up ?

parler anglais avant de lancer sa start-up

Est-ce qu’il faut pouvoir parler anglais pour développer une start-up ?

Les start-up sont souvent internationales par nature. Quand on parle du monde des start-up, on pense automatiquement au monde numérique et aux entreprises qui entrent sur les marchés internationaux quelques années seulement après leur création.

Au vu de la vitesse à laquelle ces entreprises se développent, et du fait que les obstacles géographiques ne posent aucun problème, on comprend aisément pourquoi parler anglais avant de démarrer une start-up pourrait être un outil indispensable. Si vous allez échanger avec des clients, des fournisseurs et des collaborateurs de différents pays, alors l’anglais professionnel sera très important pour vous.

Il y a déjà beaucoup d’anglicisme dans le monde des start-up. Vous entendez souvent les français utiliser des termes comme « overbooké » « forwarder » « conf call » « le pitch », bien que le mot « entrepreneur » soit d’origine française, il semblerait que le monde des entrepreneurs soit dominé par le vocabulaire anglais !

Mais est-il nécessaire de parler anglais avant de lancer sa start-up ?

Utiliser l’anglais pour trouver les fournisseurs et les micro-services

Si vous êtes courageux  et souhaitez créer une start-up, vous comprendrez parfaitement le fait que vous n’avez pas beaucoup d’argent pour commencer. Souvent, les start-ups commencent à partir de la chambre du fondateur, avec peu ou pas d’argent de démarrage pour lancer le projet.

Vous devez consacrer beaucoup de temps et d’efforts au début, mais il est également impossible de tout faire vous-même.
C’est pour cette raison que vous devrez vous appuyer sur de nombreux petits fournisseurs qui proposent des micro-services. Par exemple, si vous avez besoin de créer un logo ou une brochure, cela peut être fait par un fournisseur indépendant. Non seulement cela est rentable, mais cela vous donne également la flexibilité dont vous avez besoin.

Il existe de nombreux sites, tels que Fiverr, qui peuvent vous aider à trouver le bon fournisseur de services dont vous avez besoin. Vous pouvez être mis en contact avec des talents du monde entier, pour toutes sortes de prestations. Cependant, la plupart des échanges sur ces sites se font en anglais.

25% d’Internet est en anglais, si vous l’utilisez comme moyen d’économiser de l’argent sur certaines tâches, alors connaître des phrases et des expressions en anglais professionnel vous sera d’une grande aide.

Trouver ses premiers clients

Une nouvelle entreprise a besoin de clients. De plus en plus, de nouvelles entreprises tentent de se développer à l’international avant même d’avoir consolidé leur marché d’origine. Opérer dans plusieurs pays dès le départ est devenu une pratique courante.

En prospection ou marketing à l’international, l’anglais est-il indispensable pour les start-up ?

Évidemment, si vous vous concentrez sur le trafic entrant, vous devrez créer des publicités dans la langue du pays que vous ciblez, apprendre le vocabulaire marketing en anglais ne vous aidera pas ici.

Cependant, si vous faites de la prospection à l’international, alors vous pouvez utiliser l’anglais pour échanger avec de potentiels clients étrangers. Peut-être vous envoyez des messages sur LinkedIn en anglais ou peut-être vous rédigez un email de prospection en anglais. Cela vous donnera une portée beaucoup plus grande en termes de ciblage de clients potentiels.

Cela peut cependant être un léger danger, car une utilisation excessive de l’anglais lors d’une sensibilisation dans un pays étranger peut entraîner des résultats négatifs. Découvrez pourquoi dans cet extrait de notre entretien avec Marc De Zordo, fondateur de Getfluence.

Si vous cherchez à développer votre entreprise, regardez l’interview complète pour apprendre comment développer sa start-up à l’international.

Faire une levée de fonds pour votre start-up en anglais

La levée de fonds est un élément important du succès d’une start-up. Il est souvent admis qu’une start-up ne va pas générer de bénéfices au cours de ses premières années d’existence.

Au début, vous devrez séduire les investisseurs potentiels par votre vision et aussi votre caractère. Évidemment, si vous pouvez démontrer vos compétences linguistiques, cela semblera naturellement un gros plus pour tout investisseur potentiel.

Cependant, les start-ups ne lèvent normalement pas de fonds à l’international, il est beaucoup plus courant de trouver un business angel ou un programme de financement dans son pays d’origine lors du démarrage. Potentiellement, après quelques années, vous devrez peut-être vous tourner vers l’étranger pour obtenir des investissements plus considérables.

Comment améliorer son anglais pour travailler dans le monde des start-up

Comme nous l’avons vu, il existe certains scénarios où parler anglais est d’une grande aide dans l’environnement de la start-up, peut-être même essentiel. Cependant, nous avons aussi vu qu’il est parfois important d’échanger dans sa langue maternelle et de ne pas trop se fier à l’anglais des affaires.

Cela étant dit, ce n’est jamais une mauvaise idée d’améliorer vos compétences en anglais, et il existe de nombreuses façons de perfectionner votre anglais gratuitement. Il existe de nombreuses chaînes YouTube, des applications et des livres pour vous aider à apprendre l’anglais, vous pouvez également suivre une formation d’anglais e-learning.

La meilleure façon d’améliorer vos compétences est de prendre des cours, si vous travaillez en France, alors une formation d’anglais CPF vous permet de travailler avec un professeur qualifié sans avoir à investir votre propre argent.

Perfectionnez votre anglais gratuitement avec notre e-mail quotidien