5 conseils pour comprendre les locuteurs natifs

Introduction

C’est souvent une plainte d’étudiants, même ceux avec des niveaux avancés, qu’ils ont du mal à comprendre les locuteurs natifs. Comprendre un professeur de langue ou un enregistrement audio conçu pour la classe est beaucoup plus facile qu’un natif. Cela peut être beaucoup plus facile lorsque l’orateur vous parle directement. Vous pouvez voir les expressions faciales, vous connaissez le contexte, mais lorsque vous ne faites pas partie de la conversation, cela peut être beaucoup plus difficile et avoir presque l’air d’une autre langue. Que vous regardiez un film ou que vous écoutiez des gens dans le bus, vous pouvez vous perdre très rapidement. Il existe des accents, des dialectes, de l’argot, ainsi que des formes de discours familières qui peuvent vous dérouter. Voici cinq conseils que vous pouvez utiliser pour améliorer votre compréhension des locuteurs natifs.

 

UN – Regardez les journaux télévisés pour mieux comprendre

Il est important de se rappeler que même les anglophones ne se comprennent pas tout le temps. Les Britanniques comprennent les Américains relativement facilement car nous grandissons en regardant leur télévision. Les Américains, en revanche, peuvent vraiment avoir du mal à comprendre les Britanniques. La règle en Grande-Bretagne est que plus on va vers le nord, plus l’accent devient difficile. Il existe également des dialectes qui ont leurs propres formes. Par exemple, à Liverpool, « us » peut signifier « me » et en Écosse « wee » signifie « little ». Parfois, nous devons utiliser des sous-titres pour comprendre des films ou des interviews, etc. même s’il s’agit techniquement de la même langue. Pour cette raison, vous devez commencer par comprendre le formulaire standard. Surtout si votre niveau n’est pas très élevé. Regardez les journaux télévisés parce qu’elles sont présentées par des gens qui ont souvent un accent standard et qui sont entraînés à parler pour être compris. Une fois que vous êtes à l’aise avec cela, vous pouvez passer aux conférences TED ou aux séries télévisées, mais n’essayez pas de courir avant de pouvoir marcher si vous voulez bien comprendre des locuteurs natifs.

 

DEUX – Choisissez un accent d’un locuteur natif et concentrez-vous dessus

Comme indiqué ci-dessus, il peut y avoir beaucoup de difficultés même entre des locuteurs natifs. Donc, en tant qu’étudiant, il ne faut pas s’attendre à maîtriser tous les accent et dialectes. La clé pour comprendre les locuteurs natifs est de se concentrer sur un accent ou un dialecte particulier. Par exemple, si vous travaillez avec des Américains, regardez leurs chaînes d’information et leurs émissions de télévision. Il ne sert à rien d’écouter un mélange d’accents. Ce sera trop difficile. Concentrez-vous sur ce qui est important pour vous et travaillez dans ce domaine.

 

TROIS – Choisissez une zone d’intérêt

Souvent, chaque domaine ou activité aura ses propres expressions et expressions que nous n’utilisons que dans ce contexte. Si je prends l’exemple du football, il y a beaucoup d’expressions et de mots qui ne sont utilisés que dans ce contexte spécifique. Par exemple, quand la défense d’une équipe est en déroute on peut dire « the defence are at 6s and 7s », d’où vient cette expression, je n’en ai aucune idée, mais c’est une expression qui est utilisée uniquement dans cette situation. Si vous l’utilisiez dans un autre contexte, nous ne saurions pas de quoi vous parliez. Alors concentrez-vous sur les choses qui vous intéressent ou qui sont importantes pour vous; politique, science, cuisine, affaires. Et essayez d’écouter des locuteurs natifs discuter de ces sujets.

 

QUATRE – Apprenez la façon familière des locuteurs natifs

Tout le monde sait que la façon dont nous parlons est différente de la façon dont nous écrivons, en particulier dans un contexte formel ou commercial. Nous manquons de mots, par exemple des pronoms, et lorsque nous parlons rapidement, les mots se mêlent. Par exemple, nous dirions « got a pencil? » plutôt que « have you got a pencil ? » et nous disons souvent « I gotta » pour « I have got to » et « I wanna » pour « I want  to », etc. Si vous apprenez ces raccourcis, cela vous facilitera la vie. La meilleure façon d’y parvenir est d’examiner la manière dont les gens écrivent sur les réseaux sociaux. Par exemple, si vous regardez les commentaires sur une vidéo YouTube, ils représenteront beaucoup plus la façon dont nous parlons réellement et vous aider à comprendre les locuteurs natifs. Cela peut être un peu déroutant au début, mais la façon dont les gens écrivent sur les réseaux sociaux est souvent la façon dont ils parlent à leurs amis, c’est donc une excellente ressource pour améliorer votre langage courant.

 

CINQ – Demandez à votre interlocuteur de répéter EXACTEMENT ce qu’il a dit

Voici un autre astuce pour comprendre les locuteurs natifs : si vous parlez avec un anglais, par exemple, et vous avez du mal dans la conversation, votre interlocuteur peut reformuler ce qu’il dit ou simplement abandonner. La reformulation des informations sous une forme plus simple peut vous aider sur le moment, mais à long terme, cela vous gênera. Vous devez demander à votre interlocuteur de répéter ce qu’il a dit mot pour mot. Cela peut être gênant sur le moment, car vous essayez de communiquer, mais la seule façon de progresser est de vous assurer de connaître toutes les tournures de phrases. Vous devriez adopter la même approche pour apprendre les éléments d’un dialecte ou d’un accent que vous l’avez fait avec le vocabulaire lorsque vous avez commencé.

 

Conclusion

Il existe de nombreuses façons de comprendre les locuteurs natifs, mais le plus important est d’écouter tous les jours des locuteurs natifs. Que vous préfériez la radio, la télévision ou YouTube, vous pouvez toujours trouver un moyen de vous entraîner. N’oubliez pas que c’est un marathon et non un sprint, mais si vous avez besoin de plus d’idées pour améliorer votre niveau, vous pouvez lire notre article ici.

 

ASTUCE BONUS: N’oubliez pas que les anglophones utilisent le mot ‘get’ et des verbes à particule de manière particulière. Cliquez dessous pour nos articles:

 

Comment utiliser le mot “get”

Qu’est-ce qu’un verbe à particule 

Les verbes à particule au téléphone 

Les verbes à particule de responsabilité 

 

Remarque : Pour en lire plus, on vous conseille de jeter un coup d’œil à cet article.

ENGLISH VERSION

5 tips to understand native speakers

Introduction

It is often a complaint from students, even those with advanced levels, that they struggle to understand native speakers. Understanding a language teacher or an audio recording designed for the classroom is much easier than understanding a native speaking naturally. It can be a lot easier when the speaker is talking directly to you. You can see the facial expressions, you know the context, but when you are not part of the conversation, it can be a lot more difficult and almost seem like they are speaking a different language. Whether you are watching a film or eavesdropping on people on the bus, you can get lost very quickly. There are accents, dialects, slang, as well as colloquial forms of speech which can confuse you. Here are five tips you can use to improve your understanding of native speakers.

 

ONE – Watch the news

It is important to remember that not or anglophones understand each other either. The British understand the Americans relatively easily, because we grow up watching their TV. Americans, on the other hand, can really struggle to understand the British. The rule in Britain is that the further north you go, the more difficult the accent becomes. There are also dialects which have their own forms. For example, in Liverpool “us” can mean “me” and in Scotland “wee” means “little”. Sometimes we have to use subtitles to understand films or interviews etc. even though it is technically the same language. For this reason, you need to start with understanding the standard form, especially if your level is not very high. Watch the news because it is being presented by people who often have a standard accent and are trained to talk in way to be understood. After you feel comfortable with this, you can graduate to TED talks or TV series, but don’t try to run before you can walk.

 

TWO – Pick an accent and focus on it

As stated above, there can be a lot of difficulty even between native speakers. So as a student, one shouldn’t expect to master ever accent and dialect. The key is to focus on one particulier accent or dialect. For example, if you are working with Americans, then watch their news channels and their TV shows. There is no point in doing a pick and mix of accents. It will be too difficult. Focus on what is important to you and work on that area.

 

THREE – Pick an area of interest

Often each domain or activity will have it’s own expressions and phrases we use only in this context. If I take the example of football, there are a lot of expressions and words that are only used in this specific context. For example, when the defence of a team is in disarray we can say “the defence are at 6s and 7s”, where this expression comes from, I have no idea, but it is an expression that is used solely in this situation. If you used it in any other context, we wouldn’t know what you were talking about. So concentrate on things that interest you or are important to you; politics, science, cooking, business. And try and listen to native speakers discussing these topics.

 

FOUR – Learn the colloquial way to speak

Everybody knows that the way we speak is different from the way we write, especially in a formal or business context. We are miss out words, for example pronouns, and when speaking quickly are words run into one another. For example, we would say “got a pencil?” rather than “have you got a pencil?” and we often say “I gotta” for “I have got to” and “I wanna” for “I want to” etc. If you learn these shortcuts then this will make your life easier. The best way to do this is look at the way people write on social media. For example, if you look at the comments on a Youtube video, they will represent much more the way we actually speak. It may be a bit confusing at first, but the way people write on social media is often the way they speak to their friends, so it’s a great resource for improving your colloquial language.

 

FIVE – Get your interlocuter to repeat EXACTLY what they said

If you are speaking with a native speaker and you are struggling in the conversation, they your interlocuter may rephrase what they are saying or simply give up. Rephrasing the information to a simpler form may help you in the moment but in the long run it will hinder you. You must ask your interlocuter to repeat what they said word for word. This can be awkward in the moment, as you are trying to communicate but the only way to progress it make sure you know all the tricks of the trade, so to speak. You should take the same approach to learning the elements of a dialect or accent as you did with vocabulary when you started out.

Conclusion

There are many ways to understand native speakers, but the most important thing is to listen everday to native speakers. Whether you prefer the radio, television or YouTube, you can always find a way to practice. Remember it is a marathon not a sprint, however if you need more ideas on how to improve your level, you can read our article here.

Essayez nos services gratuitement